Testeur d’humidité : à quoi sert-il ?

La plupart des gens pensent qu’un testeur d’humidité est un appareil exclusivement conçu pour une utilisation professionnelle. Pouvant être également utilisé par un particulier, l’utilité de cet appareil pratique est souvent méconnue de nombreuses personnes. Pour vous aider à mieux comprendre ce qu’est un humidimètre, quel est son utilité, quels sont les avantages d’un humidimètre, nous avons dressé cet article.

Qu’est-ce qu’un testeur d’humidité ?

Un testeur d’humidité généralement appelé humidimètre ou hygromètre est un appareil permettant de déterminer le taux d’humidité d’un matériau ou de l’air dans un lieu. Son utilisation offre donc la possibilité de confirmer l’excès en humidité d’un lieu, soit à titre préventif soit à titre curatif. Avec des technologies de pointe, cet instrument, généralement de petite taille, rassemble plusieurs éléments importants pour afficher un taux d’humidité fiable. Il est souvent équipé de sondes que l’on insère dans la matière afin de procéder aux mesures. Pour pouvoir afficher le résultat proprement et optimiser les avantages d’un humidimètre, il doit aussi être doté d’un écran.

Pourquoi utiliser un humidimètre ?

Généralement, le taux d’humidité est exprimé en pourcentage. Il est un indicateur qui permet de détecter les zones humides dans un lieu et fait souvent référence à l’état d’un logement. De ce fait, il apporte de l’information liée au confort ressenti dans une demeure. La connaissance du taux d’humidité témoigne aussi, par ailleurs, de la qualité de l’air ambiant, de l’état général des murs, des charpentes, du sous-sol…

En outre, un humidimètre sert à déterminer l’excès d’humidité. Ce dépassement est souvent responsable de la dégradation des matériaux, des moisissures, de l’effritement des enduits ou encore du cloquage des peintures. Les causes de cet excès d’humidité peuvent être variables. Il peut être le résultat d’une inondation, une fuite d’eau, un manque d’aération, une isolation insuffisante…
Le fait d’utiliser un testeur d’humidité offre donc la possibilité de prévenir la dégradation des matériaux de construction d’une habitation et de remédier les problèmes de moisissures ou autres intoxications lorsque le taux d’humidité est en excès.

Pourquoi utiliser un humidimètre

Qui peut utiliser un testeur d’humidité ?

De manière générale, il existe deux types de testeur d’humidité : le testeur d’humidité de matériaux, également connu sous le nom d’humidimètre et le testeur d’humidité de l’air ou l’hygromètre. Quoi qu’il en soit, l’un ou l’autre peut être utilisé dans plusieurs domaines tels que la climatologie, la météorologie, la menuiserie, la construction… Il ne sert pas qu’aux professionnels, toute personne a le droit de s’en servir. Une maman peut également l’utiliser afin de garantir que son bébé se trouve dans une pièce où les conditions d’humidité sont adéquates et favorables. Un papa a aussi le droit de se servir d’un testeur d’humidité pour conserver le bon état de son foyer, de son garage ou de la cave. Bref, les avantages d’un humidimètre peuvent être profités de tous.

Les avantages d’un humidimètre et son utilisation

Les avantages d’un humidimètre sont nombreux. Il est en premier lieu utilisé pour réguler le taux de l’air ambiant. Pour une pièce servant à stocker des marchandises telles que les cigares, les produits en bois, etc., le fait de mesurer le taux d’humidité via un hygromètre offre la possibilité de ramener la salle à un niveau idéal pour la bonne conservation des produits. Par ailleurs, avoir un humidimètre est très utile afin de mieux surveiller l’apparition des moisissures et des champignons. Ces pourrissements sont souvent responsables de la dégradation progressive des matériaux et des objets fragiles dans une demeure. Ils peuvent aussi être la cause de diverses maladies comme les problèmes respiratoires, les allergies… Avoir un testeur d’humidité permet donc de préserver aux mieux son environnement, sa santé ainsi que ses avoirs.

Taux d’humidité trop important : que faire ?

Taux d’humidité trop important que faire Pour une pièce à vivre, le taux d’humidité idéal se situe entre 45 à 65 %, avec une température ambiante de 20 °C. Ces mesures offrent la possibilité de ressentir du confort optimal et de ne pas prendre le risque de détériorer les matériaux qui composent la maison. Quand l’air ambiant est trop sec, il y aura principalement des poussières sur les mobiliers et les muqueuses de la zone ORL du corps humain ont tendance à se dessécher précipitamment engendrant des maux de tête, des difficultés respiratoires…

Un taux d’humidité supérieur à 70 % génère la prolifération des champignons et des moisissures et peut déclencher des maladies pulmonaires. Un excès d’humidité peut également provoquer le noircissement des murs, l’abîme des mobiliers, l’écaillement des peintures et la multiplication des acariens.

Lors d’un constat d’un pourcentage d’humidité trop élevé, il vous est recommandé de faire appel à un professionnel. Il réalisera un diagnostic d’humidité via des appareils plus spécifiques tels qu’une caméra thermique infrarouge à ultrasons. Il est le seul à pouvoir vous donner des solutions adaptées à vos problèmes. Pour les problèmes liés au dessèchement d’air, par exemple, il pourra vous suggérer l’installation d’un système de ventilation et pour l’humidité des murs, une injection de barrière d’étanchéité semble adéquate. En ce qui concerne la détérioration des charpentes ou des constructions en bois, il faut examiner si le souci ne se situe pas en profondeur, si tel est le cas, il est préférable de procéder au remplacement des matériaux.

Recommandations pour l’utilisation d’un testeur d’humidité

Pour son bon fonctionnement et profiter au mieux des avantages d’un humidimètre, il est essentiel de privilégier des gestes à adopter lors de l’utilisation d’un testeur d’humidité. Cela peut également éviter sa détérioration rapide. Pour ce faire, si vous disposez d’un appareil analogique, il est important de réaliser un calibrage avant toute utilisation. Pour les modèles électroniques, pensez à vérifier l’état des piles et des batteries. Il est essentiel de les charger ou de les changer régulièrement.

Lors de la prise de la mesure, il est également conseillé de ne pas exposer l’appareil au soleil ou au courant d’air, cela peut causer sa détérioration ou un dysfonctionnement. Enfin après chaque utilisation, il faut bien vérifier que l’appareil est éteint et qu’il est rangé dans un endroit à l’abri de l’humidité et de la portée des enfants. Il est aussi essentiel d’emmener un hygromètre analogue chez un horloger pour procéder à un nettoyage antioxydant garant de sa durabilité.